Soigner autrement

Soigner autrement

Une nouvelle approche de notre santé,  construite progressivement, enrichi de rencontres avec divers praticien de santé depuis les débuts de mon activité d’ostéopathe.

Un postulat de base : notre corps humain est une machinerie extrêmement complexe, gouvernée par le cerveau, dont nous ne comprenons pas encore toutes les subtilités. Cette intelligence du corps se reflète dans ses capacités d’adaptation et de compensation permanentes.

Un des grands principes de l’ostéopathie est que notre corps possède tous les mécanismes pour s’auto-réguler. Cette faculté se trouve parfaitement imagée par notre système immunitaire, car en dépit des agressions permanentes du milieu dans lequel nous vivons (bactéries, virus…), notre organisme sait se défendre et se maintenir en bonne santé. Quand ce système « mal » fonctionne ou dysfonctionne, nous sommes malades. Nous parlons alors de troubles fonctionnels* . Quand ces troubles sont corrigés, nous guérissons. Quand notre corps est trop faible, la pathologie s’installe et nous devons avoir recours à la médecine allopathique pour soutenir notre corps et lui permettre de se soigner…et de retrouver son équilibre.

Aussi, notre corps, si subtil soit-il, mérite d’être considéré et soigné autrement.

Les motifs de consultation en médecine chinoise

Pourquoi consulter en  Médecine Traditionnelle Chinoise ?

La MTC est l’une des plus anciennes thérapies considérant l’homme dans sa globalité : le corps et l’esprit sont interdépendants. L’Homme est abordé en prenant en compte son environnement personnel, familial, social et professionnel et les relations qu’il entretient avec la société et également avec la nature conditionnent son équilibre.

Elle nous offre une vision plus « large » que notre médecine occidentale dans le sens où les douleurs dont vous souffrez ne sont plus seulement  liées aux déséquilibres fonctionnels de votre corps, mais elles peuvent être le résultat de votre inadaptation (momentanée ou chronique) à votre environnement.

Votre mental ou psyché prend alors toute sa place dans la manifestation de vos troubles physiques, qui peuvent à leur tour se répercuter sur votre bien être. Car votre bien être dépend de cet équilibre entre le physique, votre corps somatique, et le mentale, votre état psychologique.

Vous soigner en MTC revient donc à harmoniser l’équilibre entre votre corps et votre esprit, pour une santé en adéquation avec votre Vie.

La MTC est une médecine de “terrain”, à la fois curative et surtout préventive.

Formations

Diplômé de l’Ecole Ling – Paris et de la FNMTC Fédération Nationale de Médecine Traditionelle Chinoise, j’exerce l’ostéopathie depuis 10 ans à mon cabinet de Neuilly Sur Seine. La MTC me permet d’aborder les troubles fonctionnels sous un nouvel angle, afin d’approfondir et de répondre davantage à vos souffrances.

Motifs de consultation en MTC

Ils sont les mêmes qu’en Ostéopathie : les troubles fonctionnels, c’est à dire l’ensemble des symptômes et des douleurs liés au dérèglement (dysfonctionnement) d’une ou plusieurs structures du corps (articulation, muscles, ligaments, fascia, organe…). Il s’agit de l’éventail très large des douleurs se manifestant avant que la maladie ne s’installe (en outre une fois installée, la maladie peut générer à son tour l’apparition de troubles fonctionnels). Au delà de signes généraux comme fatigue, manque d’énergie physique, difficulté de concentration, vertiges, mémoire difficile, mauvais sommeil voir insomnie, les troubles fonctionnels peuvent affecter les différents systèmes de votre corps :

  • digestif : douleurs au ventre, troubles des selles, constipation, ballonnements, hoquets, régurgitations, appétit perturbé…
  • cardio-pulmonaire : essoufflement, plénitude thoracique, problème circulatoires…
  • urinaire : mictions difficiles et douloureuses, cystalgie, cystites…
  • gynécologique : troubles des menstruations, troubles de la fertilité…
  • articulaire : douleurs musculaires et articulaires, tendinites, contractures, cervicalgies, dorsalgie, lombalgie, sciatique, cruralgie, lumbago…

Pour davantage de renseignements sur les troubles fonctionnels, je vous renvoie aux différents articles traitant de ce sujet et accessible depuis ce site.

Les effets de l’acupuncture selon l’OMS

En 2003, l’Organisation Mondiale de la Santé a publié des résultats d’études et essais cliniques mettant en avant l’efficacité de la prise en charge par l’acupuncture traditionnelle chinoise. Parmi les symptômes et douleurs ainsi améliorées, on peut citer :

  • effets indésirables de la radiothérapie et / ou la chimiothérapie
  • rhinite allergique (y compris le rhume des foins)
  • dépression
  • dysménorrhée primaire
  • douleurs épigastriques
  • douleur faciale y compris les troubles crânio-mandibulaires
  • maux de tête / céphalées
  • douleurs du genou
  • lombalgie, cervicalgie
  • nausées et vomissements
  • douleurs dentaires et dysfonctionnement de la mâchoire
  • périarthrite de l’épaule
  • sciatique
  • entorse
  • tennis elbow

Ostéopathie et posture

Nos muscles, nos yeux, nos pieds, nos oreilles ou notre colonne vertébrale sont autant de « capteurs posturaux » qui renseignent en permanence notre cerveau, lui permettant de commander une réponse musculaire adaptée conduisant à notre équilibre et à notre posture.
Des facteurs traumatiques (accidents de la voix publiques), émotionnels (deuil), dysfonctionnels (ATM, troubles orthoptiques, troubles de la statique podale), thérapeutiques (traitement orthodontique, chirurgie dentaire), peuvent perturbés la posture d’un individu et être responsable de l’apparition de troubles posturaux.
Si ces troubles ne sont pas corrigés, ils peuvent entrainer des adaptations posturales qui sont souvent bien supportées par le patient et, dés fois, au contraire à l’origine de plaintes diverses loco-régionales et à distance, comme :
– des douleurs musculaires et articulaires généralement unilatérales, localisées au niveau du rachis et de ses charnières : base de la tête, base du cou, milieu du dos, bas du dos au dessus du bassin mais parfois pouvant toucher les articulations périphériques ;
– des maux de têtes, vertiges, troubles visuels ;
– des difficultés de concentration, troubles de la mémoire, troubles de l’humeur, troubles du sommeil, fatigue profonde.

L’ostéopathe intervient en complémentarité des soins orthoptiques, dentaires, orthodontiques ou podologiques pour concilier ces traitements et l’équilibre posturale du patient.

Ostéopathie et nourrissons

La vie intra-utérine et l’accouchement peuvent être à l’origine de contraintes considérées comme les premiers traumatismes de la vie. Responsables parfois de déformations visibles (comme une plagiocéphalie), elles entrainent l’apparition de troubles fonctionnels qui, s’ils ne se corrigent pas naturellement, peuvent perturber l’état de santé du nourrisson et son développement. Si la grossesse et l’accouchement ne constituent pas des motifs de consultation, il est néanmoins conseillé de consulter lorsque leurs déroulements sont éprouvants pour la maman et potentiellement pour le nourrisson. Une péridurale, une césarienne, un travail trop long ou trop court, une grossesse gémellaire, une présentation par le siège, l’utilisation de forceps ou ventouse sont autant de facteurs pouvant perturber les premières année de vie.
Aussi au cours de la croissance, il est recommandé de demander un avis devant des signes susceptibles de retenir votre attention : irritabilité, crispation, tétée difficile, conjonctivites / otites à répétition, reflux gastro-oesophagien, vomissements, troubles de la digestion, troubles du sommeil, hyper ou hypo-activité, torticolis, mauvaise posture…

Stress, surmenage et douleurs

Ils font partis des facteurs qui induisent ou aggravent les troubles fonctionnels. Tout le monde est soumis au stress physique, émotionnel ou mental. Il trouve son origine dans notre vie quotidienne, tant dans le domaine privée que professionnel. Si nous y sommes tous confrontés, chacun ne le vit pas de la même manière : lorsque le stress nous envahit, il doit être géré et idéalement évacuer au risque de le « subir » et de nous conduire au surmenage physique et psychologique. Les facultés de gestion du stress varient d’un individu à un autre et, chez une même personne, ces facultés sont également fonction de son état de santé et de son bien être. Le stress affaiblit le corps et c’est sur ce terrain fragilisé que peuvent se développer les troubles fonctionnels. L’ostéopathie n’intervient pas dans la gestion du stress, propre à chacun de nous, mais elle permet de contrôler et de diminuer ses manifestations somatiques douloureuses.

Consulter son Ostéopathe ou un autre thérapeute manuel ?

Le travail de l’ostéopathe est complet : il s’intéresse à l’origine de votre douleur afin d’adapter le traitement et de répondre pleinement à votre motif de consultation. Cette recherche, spécifique de l’approche Ostéopathique, se fait par
– un interrogatoire approfondi durant lequel l’ostéopathe s’attarde sur vos antécédents personnels et sur tous les traumatismes de votre vie, qu’ils aient eu ou non des conséquences médicales ;
– un examen clinique qui comprend notamment une analyse de votre posture, témoignant de votre « vécu » depuis votre naissance ;
– un diagnostic d’exclusion, indispensable en cas de pathologie médicale avérée afin de vous orienter vers votre médecin le cas échéant ;
– un examen manuel ostéopathique afin de déterminer les régions de votre corps en restriction de mobilité et susceptibles d’être responsables de votre plainte.

Ces étapes conduisent au Diagnostic Ostéopathique Spécifique et à votre prise en charge.

Le but de cette démarche est de s’interroger sur l’origine de votre douleur. Manipuler la région dont vous vous plaignez donne un soulagement immédiat mais comprendre, localiser et traiter l’origine de votre blocage répond davantage à votre demande et apporte des solutions durables.
C’est le type de soin que je vous propose : il répond à l’urgence de vous soulager mais il est surtout là pour mettre en place un travail de fond afin d’apporter des solutions à long terme. C’est ce qui m’a fait choisir l’ostéopathie aux autres thérapies manuelles car son approche est holistique, s’intéressant à l’ensemble des facteurs, aussi bien physiques que psychologiques, responsables de vos désagréments. C’est en vous aidant à comprendre, à contrôler et à éliminer ces facteurs que nous apporterons ensemble des solutions efficaces à vos douleurs.
Cette approche ostéopathique holistique (corps et esprits liés) se poursuit par des conseils adaptés pour que vous puissiez entretenir les effets de la séance et pratiquer un travail de prévention afin de limiter les risques de récidive. Il s’agit de conseils dans divers domaines (alimentaires, sportifs, posturaux) pour votre bien être.
Votre ostéopathe est un professionnel de la santé qui vous connait, vous fait comprendre vos douleurs, vous soulage et vous conseille afin que vous puissiez mettre en place, après séance, des solutions personnelles pour améliorer votre hygiène de vie quotidienne et vous prémunir des troubles fonctionnels, propices au développement de la maladie.

Ostéopathie et troubles musculo-squelettiques TMS

L’ostéopathie intervient dans la prévention et dans le traitement des troubles musculo-squelettiques (TMS), touchant toutes les catégories de travailleurs et entretenus par des conditions de travail pénibles (charges de travail, cadences élevées, stress, anxiété).
Première cause de maladies professionnelles en France, ces troubles affectent les muscles, les tendons, les nerfs et les articulations. Ils sont responsables de désagréments : compression et irritations nerveuses, faiblesse et brûlures musculaire, tendinites, douleurs articulaires…

Première cause de maladies professionnelles en France, ces troubles affectent les muscles, les tendons, les nerfs et les articulations. Ils sont responsables de désagréments : compression et irritations nerveuses, faiblesse et brûlures musculaire, tendinites, douleurs articulaires…

Les troubles fonctionnels, champ d’action de l’ostéopathie

Les troubles fonctionnels sont bénins et le plus souvent corrigés grâce aux capacités d’autorégulation de notre corps. Il arrive cependant qu’ils persistent, s’installant insidieusement et durablement et compromettant alors le bon fonctionnement de l’organe affecté. Ils conduisent ainsi à une perte de mobilité ou restriction de mobilité, qui conduit à l’apparition de raideur, d’ankylose et de douleurs.

Compris entre l’état de « bonne santé » et l’état de « pathologie déclarée », les troubles fonctionnels ne correspondent pas à un état pathologique et leur persistance fragilise notre santé pouvant conduire, à plus ou moins long terme, à l’apparition ou à l’aggravation de pathologie.

Non pathologiques, les troubles fonctionnels n’imposent pas une prise en charge exclusive par notre médecine allopathique et les médicaments. Ils peuvent être soignés par les médecines alternatives et notamment par les thérapies manuelles. L’Ostéopathie, en particulier, proposent des solutions naturelles durables qui respectent la physiologie de votre corps.

Motifs de consultation en Ostéopathie

Plainte articulaire et musculaire :

entorses, tendinites, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, périarthrites de l’épaule, pubalgies, douleurs coccygiennes, blocage des mâchoires, troubles orthoptiques….

Plainte neurologique :
névralgies cervico-brachiales, intercostales, faciales, d’Arnold, cruralgies, sciatique…
Plainte cardio-vasculaire :
troubles circulatoires des membres inférieurs, hémorroïdes, syndrome de Raynaud, oppressions, palpitations…
Plainte digestive :
ballonnements, hernie hiatale, troubles hépato-biliaires, colites, constipation, digestion difficile, gastrites…
Plainte génito-urinaire :
douleurs gynécologiques, cystite, infertilité fonctionnelle, prostatite…
Plainte ORL et pulmonaire :
rhinites, sinusites, vertiges, bourdonnements, céphalées, migraines, bronchites…
Plainte neuro-végétative :
états dépressifs, hyperactivité, anxiété, stress, troubles du sommeil…
Séquelles de traumatismes :
fractures, luxations, chutes, accidents de voiture…

Comment se déroule la consultation ?

Une consultation dure en moyenne 45 minutes. Elle commence toujours par un interrogatoire qui permet au praticien de connaitre l’état de santé de son patient. Après des phases d’observation, de tests médicaux et ostéopathiques, l’ostéopathe pose le Diagnostic Ostéopathique Spécifique qui débouche sur le traitement ostéopathique.
Ce traitement comporte différentes techniques :
– des techniques structurelles, à visée articulaire,
– des techniques fonctionnelles qui s’appliquent aux organes et aux fascias,
– des techniques crânio-sacrées, s’intéressant à l’interdépendance entre le crâne et le bassin.
Ces soins sont toujours réalisés en douceur et sans douleur, en restant dans les limites physiologiques de l’articulation et en respectant les tissus.
L’ostéopathe adapte ses techniques en fonction du patient (âge, morphologie, antécédents…) pour assurer votre confort.
L’Ostéopathie s’adresse aux nourrissons, aux enfants, aux adultes, aux sportifs, aux personnes âgées.